PARTI PRIS. Syrie: Barack Obama perd son sang-froid et traite Vladimir Poutine d'”âne” et de “connard”.

Ajoutez votre grain de sel personnel… (facultatif)

Allain Jules

obama-putin-

SAINT-PETERSBOURG, Russie – Vladimir Poutine a, comme tout le monde d’ailleurs, fait du proverbe français “qui dit un mensonge en dit cent”, une logique implacable, pour dire non à Barack Obama et sa “guerre humanitaire” -triste oxymore-, en Syrie. Obama prend finalement les autres pour des demeurés. Il veut faire passer le G20 pour une institution internationale avec son communiqué insensé des 11 pays qui sont “pour” pour les frappes. Quelle tâche ! Une vraie passe d’armes a eu lieu à Saint-Petersbourg quand, le mythomane et pousse-au-crime américain, n’arrivant pas à convaincre car, n’ayant aucune preuve de ce qu’il avance, se lâcha. Et dire que ce clown est encore défendu par des négrophiles invétérés. Ambiance.

View original post 542 more words

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s